9h-12h30 et 14h-17h30
Du lundi au vendredi
Contact & SAV
05 61 73 58 44
27, Chemin des Môles
31120 PINSAGUEL

Ventilation

Pour réduire votre facture énergétique, une bonne isolation de votre logement est indispensable. Or, quand votre habitation est étanche, l’humidité ne peut plus s’échapper, il devient alors nécessaire de l’aérer. Pour éviter de gaspiller du chauffage en ouvrant vos fenêtres, il faut installer une bonne ventilation afin de permettre à l’air de circuler et de se renouveler. C’est à ce moment-là, que le mise en place d’une Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) devient incontournable.

Pourquoi installer une Ventilation Mécanique Contrôlée ?

Dans un premier temps, il faut savoir que l’installation d’une VMC dans les logements neufs est devenu obligatoire pour respecter le Réglementation thermique qui oblige les nouveaux propriétaires à s’équiper d’une ventilation afin de limiter un gaspillage inutile de l’énergie. Dans un second temps, il est prouvé que la présence d’une VMC est bien plus avantageuse qu’une ventilation naturelle. En effet, en plus de contribuer à faire baisser votre facture énergétique, elle participe à rendre votre logement plus sain et par conséquent plus confortable. Une ventilation performante contrôle constamment l’air entrant et sortant de votre maison : elle chasse l’air pollué et humide et fait entrer de l’air pur prélevé directement à l’extérieur. Enfin, il existe différents systèmes de ventilation avec une installation simplifiée qui pourront très facilement s’adapter à votre habitation pour un résultat optimal.

Cliquez-ici pour connaitre les crédits d’impôt et subventions…

Quels sont les types de Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) existants ?

– la ventilation VMC simple flux : il s’agit du système le plus fréquemment choisi de part son fonctionnement relativement simple. Des entrées d’air installées en haut des fenêtres de toutes les pièces de vie (salon, chambres…) sont chargées de faire rentrer l’air neuf pour assurer le renouvellement de celui-ci. Les bouches d’extraction sont quand à elles, situées dans les pièces de service (cuisine, salle de bain, wc) et elles ont la mission d’aspirer l’air humide et pollué et de le rejeter à l’extérieur. L’extracteur produit une dépression et permet à l’air neuf de s’insérer dans la maison au moment où l’air vicié est chassé. Cette circulation permanente de l’air fonctionne via un réseau de gaines et une sortie en toiture.
Il existe deux types de ventilation simple flux :

  • la ventilation simple flux auto-réglable qui produit un débit de l’air constant engendrant une consommation d’énergie inutile.
  • la ventilation simple flux hygroréglable qui s’adapte au taux d’humidité de vos pièces pour une meilleure régulation. Le débit de l’air est bien géré en fonction de l’humidité ce qui offre moins de déperdition thermique par renouvellement d’air. Elle est donc l’une des solutions les plus efficaces et les plus écologiques.
  • – la ventilation VMC double flux : il s’agit d’un système qui croise les flux d’air sortant et entrant afin d’échanger de la chaleur. L’air humide extrait chauffe préalablement l’air injecté avant d’être rejeté à l’extérieur. De ce fait, l’air entrant est plus chaud et permet de réaliser des économies sur sa facture de chauffage (jusqu’à presque 20% d’économie). De plus, ce système de ventilation ne nécessite pas des entrées d’air au-dessus des fenêtres mais seulement une par le toit. Par conséquent, on gagne doublement en confort : la chaleur et la température de son logement sont mieux réparties et on réduit considérablement les bruits extérieurs.


    marques posee par Ambitherm pour le systemes de ventilation